Whois Online
We hebben 13 gasten online

Information


DROIT DEMOCRATIQUE A LA SANTE DANS LA CEE
LE 7 OCTOBRE 1991 A ETE CREEE, AUX PAYS-BAS, '
L ASSOCIATION "ACTION EUROPEENNE POUR LA
LIBERTE THERAPEUTIQUE ET LE DROIT A LA SANTE"

CETTE ASSOCIATION CONSTITUE UNE COMMUNAUTE
D D'INTERETS DES PRODUCTEURS ET IMPORTATEURS
EUROPEENS DE PRODUITS DE MEDECINES
NATURELLES ET HOMEOPATHIQUE, DES MEDECINS ET
THERAPEUTES DE LA CAM (COMPLEMENTAIRE- ET
ALTERNATIVE THERAPIE), ET DES
PATIENTS/CONSOMMATEURS QUI FONT USAGE DE
CAM-THERAPIES.
L ASSOCIATION INVITE LES ETATS MEMBRES DE LA
CEE, LE PARLEMENT EUROPEEN ET LA COMMISSION
EUROPEENNE A AUTORISER ET
RECONNAITRE LES CAM—THERAP|ES DANS LA CEE, ET
LA LIBERTE DE CHOIX THERAPEUTIQUE POUR TOUTE
PERSONNE RESIDANT DANS LA CEE.

L ASSOCIATION DEMANDE EGALEMENT QUE LES
MEDECINS ET THERAPEUTES PRATIQUANT LA
CAM-MEDECINE PUISSENT, VU LA LIBRE CIRCULATION
DES PERSONNES ET DES SERVICES QUI SERA D
APPLICATION DANS LE FUTUR MARCHE UNIQUE
EUROPEEN (1993), S INSTALLER LIBREMENT DANS
L ENSEMBLE DE LA CEE ET PRATIQUER LA MEDECINE
COMPLEMENTAIRE ET ALTERNATIVE DANS TOUT ETAT
MEMBRE, EN VERTU DES PRINCIPES DU PLURALISME
ET DE LA DEMOCRATIE.
IL EST GRAND TEMPS QUE LA COMMISSION
EUROPEENNE ET LE CONSEIL DE MINISTRES DE LA
CEE PRENNENT LES MESURES QUI S IMPOSENT POUR
METTRE FIN A LA DISCRIMINATION VIS-A-VIS DE LA
MEDECINE ALTERNATIVE ET DES SES PRATICIENS
DANS LES ETATS DE LA CEE.
L ASSOCIATION ATTEND DES ETATS DE LA CEE ET DES
AUTORITES RESPONSABLE DE LA SANTE, AUX
NIVEAUX NATIONAL EN INTERNATIONAL ET WHO,
QU ILS INSTAURENT ET METTENT EN OEUVRE LE PLUS
RAPIDEMENT POSSIBLE UNE POLITIQUE DE SANTE A
L ECHELLE EUROPEENNE QUI REPOND AUX
PRINCIPES DEMOCRATIQUES.
CHAQUE ETRE HUMAIN POSSEDE LE DROIT A LA
SANTE ET DISPOSE DE LA LIBERTE FONDAMENTALE D'
OPTER, EN TOUTE AUTONOMIE, POUR LA THERAPIE
QUI LUI CONVIENT LE MIEUX!
LES GOUVERNEMENTS DE PLUSIEURS ETATS DE LA
CEE MENENT UNE POLITIQUE DE SANTE
PATERNALISTE, ET EMPECHENT LES CITOYENS
LIBRES D EXERCER DEMOCRATIQUEMENT LEURS
CHOIX THERAPEUTIQUES.
SEULE LA RECONNAISSANCE DE LA CAM (LA
MEDECINE COMPLEMENTAIRE ET ALTERNATIVE)
COMME THERAPIE FIABLE ET EFFICACE PERME`I'|'RA
UN REEL PLURALISME EN MATIERE DE SANTE,
AINSIQU UNE MEILLEURE MAITRISE DES FRAIS SANTE
TOUJOURS PLUS ELEVES.
LES CAISSES D ASSURANCE-MALADIE DEVRAIENT
REMBOURSER LES FRAIS DE LA CAM.
TOUTE PERSONNE ET ORGANISATION PEUT S
ADHERER A L ASSOCIATION "ACTION EUROPEENNE
POUR LA LIBERTE THERAPEUTIQUE ET LE DROIT A LA
SANTE" (ASS. E.A.T.R.G.)
LA COTISATION EST TRES MINIMALE 5.- EURO PER ·
PERSONNE POUR UNE ANNEE CIVILE.

IBAN: BE27 7421 0446 3173 

BIC:  CREGBEBB



VEUILLEZ AGREER, MADAME,MONS|EUR MES
SALUTATIONS DISTINGUEES.

Dr. JOHN HART,
LE PRESIDENT,
L ASS. EATRG MAASTRICHT
PAYS-BAS

------------------------------------------------------------------------

 DROIT DEMOQRATIOUE A LA SANTE DANS LA CEE

Le 7 octobre 1991 a été créée, aux Pays-Bas, I‘Association "Action Européenne pour la
Iiberté thérapeutique et Ie droit a la santé" Ass. E.A.T.R.G. Cette association constitue une
communauté d'intérets des producteurs et importateurs européens de produits des médecines
naturelles et homéopatique, des médecins et thérapeutes de la CAM
(CompIémentaire- et Alternative Therapie), et des patients/consommateurs qui font usage de
CAM-thérapies.

L'association invite les Etats·Membres de la CEE, Ie Parlement Européen et Ia Commission
Européenne a autoriser et reconnaitre les CAM-thérapies dans la CEE, et la liberté de choix
thérapeutique pour toute personne résidant dans Ia CEE.

L'association demande également que les médecins et thérapeutes pratiquant la CAM-
médecine puissent, vu Ia libre circulation des personnes et des services qui sera d'application
dans le futur marché unique européen (1993), s'insta|ler Iibrement dans l'ensemb|e de la CEE
et pratiquer Ia médecine complémentaire et alternative dans tout Etat-Membre, en vertu des
principes du pluralisme et de Ia démocratie.

II est grand temps que Ia Commission Européenne et Ie Conseil de Ministres de la CEE prenne
les mesures qui 's‘imposent pour mettre fin a la Discrimination vis—a—vis de la médecine
alternative et des ses praticiens dans les Etats de la CEE.

L'association attend des Etats de la CEE et des autorités responsables de la santé, aux
niveaux national et international et WHO, qu'ils instaurent et mettent en oeuvre Ie plus
rapidement possible une politique de santé a l'échelle européenne qui réponde aux principes
démocratiques.

Chaque etre humain possede le droit a la santé et dispose de la Iiberté fondamentale d'opter,
en toute autonomie, pour Ia thérapie qui Iui convient le mieux!
Les gouvernements de plusieurs Etats de la CEE ménent une politique de santé paternalisme, et
empechent les citoyens libres d'exercer démocratiquement leurs choix thérapeutiques.

Seule la reconnaissance de la CAM ( la médecine complémentaire et alternative) comme
thérapie fiable et efficace permettra un réel pluralisme en matiere de santé, ainsi qu‘une
meilleure maitrise des frais santé toujours plus élevés.

Les caisses d'assurance-maladie devraient rembourser les oouts de Ia CAM.

Toute personne peut s'adhérer a |'association "Action Européenne pour la Iiberté therapeutique
et Ie Droit a la santé" (Ass. E.A.T.R.G.).
La cotisation est tres faible , parce que la réalisation du but est principale. 5.- Euro per
Personne pour une année civile.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur mes salutations distinguéés,

Dr. John Hart,
Ass. E.A.T.R.G.
wwvv.egheaIth.0rg
Dit e-mail adres is beschermd tegen spambots. U heeft Javascript nodig om het te kunnen zien.

--------------------------------------------------------------------------

 Les citoyens de l’Union Européenne manifestent pour le maintien des medecines naturelles.


Bruxelles:
Les citoyens de l’Union Européenne protestent contre la législation rigoureuse et bureaucratique de
l’ Union Eumpéenne concernant les remèdes anthroposophiques, homéopathiques, Ia phytothérapie
et les aliments complémentaires. Entre-temps beaucoup de remedes homéopathiques ont déjà
disparus du marché néerlandais.

Les côuts pour l’enregistrement, ainsi que les études scientifiques sur leurs produits , sont pour la
plupart des producteurs trop élevés. L’Union Européenne ne prend malheureusement pas en compte
le fait que ces petites entreprises ont des moyens financiers réduits.

La vertu curative des plantes médicinales ne sera pas acceptee ni enregistre comme médicament, sans
expérience scientifique faite sur des animaux (EMEA).
Pourquoi certaines herbes médicinales doivent elles étre expérimentées sur des animaux, si elles sont
déjà connues et appliquées de génération en génération selon une science plusieurs fois millénaire?

Pourquoi l’Union Europenne met les produits alternatifs naturels au meme niveau que les produits
phannaceutiques chimiques? Pourtant il faut savoir que le mode d’action des produits curatifs
naturels est synergique, c’est-à-dire par interaction d’agents ou substances spécifiques et la force
vital. Les produits pharmaceutiques par contre sont de nature artificielle avec souvent l’inconvenient
d’effets secondaires lourds. Une autre différence en compairaison avex les produits naturels est à
signaler au niveau de la biochimie et de la structure moléculaire. Logiquement les critères de base
pour les études scientifiques devraient étre adaptés pour ce domaine spécifique. Et c’est a l’Union
Européenne de réagir, de prendre des mesures. La méthode d’analyse bio-phototonique, selon le
système du Prof. Dr.Popp par exemple, peut être très utile.

La méthode de travail de la médecine altemative se focalise sur un diagnostic et un plan
thérapeutique adapté au patient. Les praticiens de la médecine complementaire et alternative (CAM)
prennent en compte toute la personne, c’est-à-dire l’esprit, l âme et le corps du patient; tandis que les
praticiens de la médecine classique se concentrent plutot sur les aspects biochimique ou
"biomécanique" de l’ organisme humain - raison pour laquelle d’ailleurs ceux-ci travaillent
majoritairement selon des modèles standardisés.

Evidence-Based Medicine convient pour cette raison uniquement pour la pratique de la médecine
classique. L’association E.A.T.R.G. par contre refuse d’appliquer cette méthode a la médecine dite
naturelle ou alternative.

Il est incomprehensible que l’Union Européenne exige l'expérimentation animale.
Il manque la bonne volonté politique de diriger l’attention vers l’étude des méthodes alternatives et
de legiferer dans ce sens. ll est difficile a concevoir pourquoi un patient ne peut plus acheter son
remède naturel dont-il a besoin et q’il avait déja utulisé bien auparavant.
L’Union Européenne ale devoir de respecter la liberté individuelle du choix thérapeutique ainsi que
l’acces aux remèdes naturels. Chaque citoyen de l’UE a droit à une bonne qualité de vie!

Dr. John Hart
Président Ass. E.A.T.R.G.
Tcl. 0031 45 5212076
e-mai:    Dit e-mail adres is beschermd tegen spambots. U heeft Javascript nodig om het te kunnen zien.     www.eghealth.org